Rejoins-nous pour une mission de Service Civique de 8 mois à Locaux Motiv’ !

Locaux Motiv’ est à la fois une association créée en 2011, qui regroupe une centaine de membres agissant dans le champ de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS), et un lieu de co-working en gestion collective dans lequel une quarantaine de personnes travaillent au quotidien.
Ancrée dans le quartier de la Guillotière (Lyon 7è), notre association a pour objet de mettre en oeuvre des projets à but social et solidaire, impliquant les associations et les habitants du quartier.

Notre association recherche un.e volontaire en service civique, afin d’agir sur 3 axes :

  • Soutien à l’animation des événements fédérateurs :aider à la logistique, à la communication, au bon déroulement et au développement de ces moments privilégiés.
  • Faire venir les habitants et acteurs associations du quartier Guillotière aux évènements fédérateurs de Locaux Motiv’
  • Faciliter les coopérations professionnelles entre les membres de Locaux Motiv’ : identifier les compétences, les envies et les besoins de chaque membre et les rendre accessible aux autres !

« S’engager auprès de Locaux Motiv’, c’est rejoindre un environnement convivial où chacun évolue dans le respect de l’autre et la confiance. C’est vivre une riche expérience humaine et professionnelle dans une atmosphère de solidarité »
(témoignage de Marion, service civique en 2017-2018)

Candidatures prises en compte jusqu’au dimanche 7 octobre !

Pour découvrir l’ensemble de la mission :

fiche de mission VSC Locaux Motiv’ sept2018

Démarrage de la mission : début novembre
Nombre d’heures : 24 à 26 heures hebdomadaires
Durée : 8 mois – soit de novembre 2018 à juin 2019
Indemnité légale de service civique : 472,97 € /mois + indemnité complémentaire de 107,58 € /mois

Retrouver cette annonce de mission sur le site de l’Agence du Service Civique !

Pour nous faire part de votre envie :

 

Marion, Service civique en 2017/2018, témoigne de son expérience !

Au mois de juillet 2018, à l’issue de sa mission de Service Civique, nous avons demandé à Marion un témoignage de comment elle a vécu cette mission avec Locaux Motiv’..

Voici ce qu’elle a eu envie de raconter ….

« Je suis arrivée à Locaux Motiv’ il y a 10 mois, sans trop savoir dans quoi je m’engageais, même si j’avais une petite idée des valeurs du lieu grâce à des amies ayant un lien avec l’association. En m’engageant dans un service civique, je cherchais une étape de transition entre le monde universitaire d’où je sortais et le marché du travail où j’allais. Un entre-deux me permettant de mettre à profit ce que j’avais pu apprendre au cours de mes études, tout en développant des compétences professionnelles.

Cette mission de dix mois a dépassé toutes mes espérances. Locaux Motiv’ est une association où il fait bon travailler. L’environnement est convivial, amical et tout le monde évolue dans le respect de l’autre et la confiance. Les temps formels et informels se mélangent dans un bel équilibre : c’est un lieu de travail où on n’a pas l’impression de travailler. La gestion collective amène une atmosphère de solidarité, tout le monde essaie de mettre la main à la pâte, de faire sa part, selon ses possibilités.

Je suis arrivée à un moment charnière pour Locaux Motiv’, après 2 ans de DLA une nouvelle gouvernance allait être mise en place. J’ai eu la chance de pouvoir m’investir dans cette réorganisation puisque c’est le chantier principal auquel je me suis attelée, avec une équipe de bénévole. C’est un travail auquel j’ai pris plaisir. Aussi bien pour la partie humaine en allant à la rencontre des différentes parties prenantes et en travaillant avec une équipe formidable, que pour les autres aspects (synthéses, création de contenu, organisation d’événements…etc).

Ce service civique et plus encore Locaux Motiv’ ont été pour moi la découverte d’une forme de travail comme j’aimerai en avoir dans toutes les structures où je travaillerai. L’expérience humaine et professionnelle que j’ai pu me faire ici a dépassé tout ce que je pouvais espérer, grâce aux personnes rencontrées qui m’ont ouvert leur porte et m’ont soutenu tout au long de ma missions.

C’est donc le cœur serré mais enrichies par ces rencontres que je quitte aujourd’hui Locaux Motiv’. En disant un grand merci à tout le monde, merci de votre accueil, merci de la chance que vous m’avez donné, merci de votre confiance. Mais ce n’est pas un au revoir puisque je reviendrai en tant que bénévole pour continuer de faire vivre le lieu et son projet ! ». 

Bon autant, dire que ce témoignage nous a drôlement touché.e.s. Surtout parce que cela a été un ressenti très positif très très partagé !

Merci Marion 🙂

tableau de l'accueil de LM

Rapport d’activités 2017 et AG !

Le 18 avril 2018 l’Assemblée Générale « ordinaire » de Locaux Motiv’ s’est tenue au 10 bis rue Jangot. Plus de trente personnes étaient présentes, et une cinquantaine de membres présents ou représentés.

En amont l’ensemble des membres de l’association avait reçu le rapport d’activités, à retrouver ici :

La brève présentation du bilan de l’année écoulée a laissé la place à un temps d’échanges riches pour construire la suite de l’évolution de Locaux Motiv’:

  • nouveau bail de 12 ans signé
  • nouveaux projets
  • nouvelle gouvernance : élection des instances

Locaux Motiv’ mûrit, avance et se renouvelle !

Le PV de l’AG est à retrouver ici dans sa version .pdf.

En 2017 Locaux Motiv’ a pu mener à bien les projets suivants :

  • Animation de la plate-forme lyon-metropole-solidaire.org
  • Jeun’ESS d’or
  • médiations numériques (coding goûters, Apéros robots, formation « l’informatique autrement »)

grâce à un soutien financier de ses partenaires

NOMADES A LOCAUX MOTIV’ : Julien, coordinateur de Catapulte

Installé depuis peu en poste nomade à Locaux Motiv’, Julien est coordinateur de l’association Catapulte. Créée en 2017, Catapulte s’est donnée pour missions de « relier, mobiliser et accompagner vers la transition écologique et solidaire » à travers des expérience sociales et sensorielles, la créativité et les arts vivants.

Educateur à l’environnement, Julien allie des compétences artistiques, techniques et pédagogiques. Il anime les activités de Catapulte, au sein d’un collectif pluridisciplinaire composé de personnes issues du champ artistique, de la psychologie sociale… Les projets portés par Catapulte sont en effet basés sur les arts vivants, le sensoriel, la créativité.

Avec « Les goûts de l’aventure », Catapulte propose de se questionner sur son rapport à l’alimentation lors d’un repas dans le noir. Ces repas sont pour l’instant organisés dans des MJC. Cependant, Julien envisage de les diffuser dans le milieu scolaire ou en entreprise et est à la recherche de partenaires publics.

Autre expérience sociale et sensorielle, prévue le 9 juin prochain : un « Eye Contact », où il s’agit de regarder quelqu’un dans les yeux en silence, « pour se relier aux autres, éprouver le sentiment de ressemblance et de différence », évoque Julien. Quant à son installation à Locaux Motiv’, c’est justement pour y rencontrer d’autres acteurs de l’ESS et participer à la vie du quartier qu’il a choisi les lieux.

RETOUR À LA NORMALE : L’après (catastrophe) nucléaire

Lancé sous la bannière « Jusqu’ici tout va bien », avec le Collectif Item, le documentaire d’anticipation « Retour à la normale » débute son tournage.

Produit par la Société des Apaches et réalisé par Christina Firmino, le film a bénéficié d’un financement participatif, du soutien des régions Auvergne-Rhône-Alpes et Paca, du CNC, de la Procirep, de la Fondation Un monde par tous. Entre documentaire et fiction, le film aborde une situation de post-accident nucléaire et imagine le retour de gens déplacés auxquels l’État assure qu’ils peuvent rentrer chez eux, comme ce fut le cas à Fukushima. La fiction du film se nourrit à la fois de la réalité et d’entretiens menés auprès de différents experts de la radioactivité et de la transition énergétique, dont ceux de la Criirad (Commission de recherche et d’informations indépendantes sur la radioactivité) et de négaWatt.

Tout est sous contrôle

Ces entretiens d’experts sont désormais tournés. C’est donc fait pour la part « documentaire » du film. En juin prochain et jusqu’en juillet, ce sera le démarrage du tournage de la part « fiction » dans un domaine viticole du Sud de la France, à Lyon et dans les Monts du Lyonnais. Parmi les protagonistes de l’histoire : une famille qui se voit proposer de rentrer chez elle et un ministre qui représente cette parole officielle. Le tournage d’un « JT » est d’ailleurs prévu très prochainement dans les studios de France 3, ainsi qu’une conférence de presse dans le salon de l’Hôtel de Ville. En tout, ce sont sept comédiens qui participeront au film, ainsi que plusieurs voix off. Un aspect nouveau pour la Société des Apaches qui expérimente ainsi la direction d’acteurs. Quant à la finalisation du film, elle se fera avec le montage et la post-production image et son, de septembre à novembre prochain. Pour le voir, il faudra attendre début 2019 et la tournée de projections.

UNLOC 3 : Future plateforme d’outils coopératifs libres

Derrière l’acronyme se dessine un projet destiné à accompagner les acteurs de l’ESS dans leur transition numérique libre. Porté par Locaux Motiv et financé, pour l’instant, par la fondation Afnic, la fondation The Adecco Group, il implique Tadaa, Framasoft et La Fabrique à Liens. Création en vue d’ici fin 2018.

Mais qu’est-ce que ça signifie au juste UNLOC 3 ? Eh bien, c’est simple comme « Usages Numériques Libres Ouverts et Collaboratifs par la Création de Communs » !  En gros, il s’agit d’une plateforme qui permet de s’orienter vers des services libres et gratuits en ligne. En aidant les acteurs de l’ESS à mieux repérer les outils adaptés à leurs besoins de collaboration : du bloc-note partagé à l’outil de décision à distance, en passant par l’outil de gestion de projet, la visioconférence, la liste de discussion, le stockage et le partage de fichiers…

L’idée est que les acteurs de l’ESS, qu’ils soient salariés de structures ou indépendants, puissent choisir des solutions qui leur correspondent parmi les logiciels existants. L’enjeu est également de renforcer les compétences collaboratives et de trouver des outils adaptés aux besoins et valeurs de chacun. Cette plateforme UNLOC 3 proposera des tutoriels vidéo, des fiches pratiques (Creative Commons) et des liens vers les logiciels libres et ressources déjà existantes en licences libres. A suivre donc.

panneau d'information sur ll'AGE

Les AGE du 1er février : ça c’est fait !

Locaux Motiv’ a des nouveaux statuts et un nouveau manifeste, adoptés en AGE début février !

Afin de mettre en adéquation le cadre juridique et les évolutions vécues ces dernière années, et en ligne directe avec l’aboutissement du DLA (Dispositif Local d’Accompagnement) dans lequel Locaux Motiv’ s’est engagé en 2016, l’association s’est dotée d’une nouvelle gouvernance et a revu son Manifeste.

L’ambition partagée demeure fidèle au projet initial mais avait besoin d’être réaffirmée et repensée dans sa mise en oeuvre !

participants

Pour découvrir l’évolution des modalités d’actions, vous pouvez retrouver:

Les semaines qui viennent sont marquées par la mise en place des Groupes de responsabilités, la mise en place de ‘L’opérationnel », en lien avec « La Stratégie », deux nouvelles instances.

Pour visualiser la gouvernance, et en mode « version de travail », un nouveau schéma de gouvernance est en cours de réalisation.

bureau

Envie de rejoindre Locaux Motiv’ sur un poste fixe ? C’est le moment !

C’est le bon moment pour devenir résident.e à Locaux Motiv’ !

Mouvements internes, départ – on vous raconte cela bientôt – font « tourner les chaises » et un poste se libère dans un grand « OpenSpace » partagé !

Pour en savoir plus cela se passe auprès de la belle commission accueil (par mail).

Rejoindre Locaux Motiv’ c’est devenir impliqué dans un collectif réseau qui gère collectivement ce tiers-lieu, prendre sa part et avoir envie de coopérations, partages, échanges, etc..