tableau de l'accueil de LM

Rapport d’activités 2017 et AG !

Le 18 avril 2018 l’Assemblée Générale « ordinaire » de Locaux Motiv’ s’est tenue au 10 bis rue Jangot. Plus de trente personnes étaient présentes, et une cinquantaine de membres présents ou représentés.

En amont l’ensemble des membres de l’association avait reçu le rapport d’activités, à retrouver ici :

La brève présentation du bilan de l’année écoulée a laissé la place à un temps d’échanges riches pour construire la suite de l’évolution de Locaux Motiv’:

  • nouveau bail de 12 ans signé
  • nouveaux projets
  • nouvelle gouvernance : élection des instances

Locaux Motiv’ mûrit, avance et se renouvelle !

Le PV de l’AG est à retrouver ici dans sa version .pdf.

En 2017 Locaux Motiv’ a pu mener à bien les projets suivants :

  • Animation de la plate-forme lyon-metropole-solidaire.org
  • Jeun’ESS d’or
  • médiations numériques (coding goûters, Apéros robots, formation « l’informatique autrement »)

grâce à un soutien financier de ses partenaires

NOMADES A LOCAUX MOTIV’ : Mariette, en stage chez FSC France

Mariette réalise son stage de fin d’études pendant 6 mois au sein de l’organisation de certification forestière FSC France (Forest Stewardship Council) à Locaux Motiv’.

Mariette est en 5e année de l’école d’ingénieurs forestiers de Nancy. « La seule école en France », précise-t-elle. C’est aux côtés de Magali Rossi, chargée de mission Forêt et Développement régional au sein de FSC France, basée à Locaux Motiv’, que Mariette va donc effectuer son stage. Sa mission est de décliner au niveau national une certification des « services écosystémiques », c’est-à-dire tous les bénéfices que l’homme retire de la nature (eau, sol, biodiversité, carbone, aspect récréatif…) et d’en évaluer les potentialités. Une mission plutôt axée sur l’aspect recherches que sur le terrain. Mariette se destine toutefois à travailler dans la gestion forestière après ses études.

Apéro Rencontre « Les vacances autrement » – le 6 juin 2018

Venez découvrir et partager des expériences de vacances en famille, seul.e, solidaire ou sportive…! Avec Pignon sur Rue, l’Arche de Noé, Le Group’ et Alissa Jemaï

Rendez-vous à partir de 18:30 pour prendre le temps de s’installer. La soirée commencera à partir de 19:00 dans un esprit ludique et convivial. Une rencontre pour allier envies partagées, points de vue diversifiés, expériences variées et échanges assurés !

Le prochain Apéro-Rencontres aura lieu le mercredi 6 juin de 18:30 à 21:00 !

NOMADES A LOCAUX MOTIV’ : Julien, coordinateur de Catapulte

Installé depuis peu en poste nomade à Locaux Motiv’, Julien est coordinateur de l’association Catapulte. Créée en 2017, Catapulte s’est donnée pour missions de « relier, mobiliser et accompagner vers la transition écologique et solidaire » à travers des expérience sociales et sensorielles, la créativité et les arts vivants.

Educateur à l’environnement, Julien allie des compétences artistiques, techniques et pédagogiques. Il anime les activités de Catapulte, au sein d’un collectif pluridisciplinaire composé de personnes issues du champ artistique, de la psychologie sociale… Les projets portés par Catapulte sont en effet basés sur les arts vivants, le sensoriel, la créativité.

Avec « Les goûts de l’aventure », Catapulte propose de se questionner sur son rapport à l’alimentation lors d’un repas dans le noir. Ces repas sont pour l’instant organisés dans des MJC. Cependant, Julien envisage de les diffuser dans le milieu scolaire ou en entreprise et est à la recherche de partenaires publics.

Autre expérience sociale et sensorielle, prévue le 9 juin prochain : un « Eye Contact », où il s’agit de regarder quelqu’un dans les yeux en silence, « pour se relier aux autres, éprouver le sentiment de ressemblance et de différence », évoque Julien. Quant à son installation à Locaux Motiv’, c’est justement pour y rencontrer d’autres acteurs de l’ESS et participer à la vie du quartier qu’il a choisi les lieux.

RETOUR À LA NORMALE : L’après (catastrophe) nucléaire

Lancé sous la bannière « Jusqu’ici tout va bien », avec le Collectif Item, le documentaire d’anticipation « Retour à la normale » débute son tournage.

Produit par la Société des Apaches et réalisé par Christina Firmino, le film a bénéficié d’un financement participatif, du soutien des régions Auvergne-Rhône-Alpes et Paca, du CNC, de la Procirep, de la Fondation Un monde par tous. Entre documentaire et fiction, le film aborde une situation de post-accident nucléaire et imagine le retour de gens déplacés auxquels l’État assure qu’ils peuvent rentrer chez eux, comme ce fut le cas à Fukushima. La fiction du film se nourrit à la fois de la réalité et d’entretiens menés auprès de différents experts de la radioactivité et de la transition énergétique, dont ceux de la Criirad (Commission de recherche et d’informations indépendantes sur la radioactivité) et de négaWatt.

Tout est sous contrôle

Ces entretiens d’experts sont désormais tournés. C’est donc fait pour la part « documentaire » du film. En juin prochain et jusqu’en juillet, ce sera le démarrage du tournage de la part « fiction » dans un domaine viticole du Sud de la France, à Lyon et dans les Monts du Lyonnais. Parmi les protagonistes de l’histoire : une famille qui se voit proposer de rentrer chez elle et un ministre qui représente cette parole officielle. Le tournage d’un « JT » est d’ailleurs prévu très prochainement dans les studios de France 3, ainsi qu’une conférence de presse dans le salon de l’Hôtel de Ville. En tout, ce sont sept comédiens qui participeront au film, ainsi que plusieurs voix off. Un aspect nouveau pour la Société des Apaches qui expérimente ainsi la direction d’acteurs. Quant à la finalisation du film, elle se fera avec le montage et la post-production image et son, de septembre à novembre prochain. Pour le voir, il faudra attendre début 2019 et la tournée de projections.

UNLOC 3 : Future plateforme d’outils coopératifs libres

Derrière l’acronyme se dessine un projet destiné à accompagner les acteurs de l’ESS dans leur transition numérique libre. Porté par Locaux Motiv et financé, pour l’instant, par la fondation Afnic, la fondation The Adecco Group, il implique Tadaa, Framasoft et La Fabrique à Liens. Création en vue d’ici fin 2018.

Mais qu’est-ce que ça signifie au juste UNLOC 3 ? Eh bien, c’est simple comme « Usages Numériques Libres Ouverts et Collaboratifs par la Création de Communs » !  En gros, il s’agit d’une plateforme qui permet de s’orienter vers des services libres et gratuits en ligne. En aidant les acteurs de l’ESS à mieux repérer les outils adaptés à leurs besoins de collaboration : du bloc-note partagé à l’outil de décision à distance, en passant par l’outil de gestion de projet, la visioconférence, la liste de discussion, le stockage et le partage de fichiers…

L’idée est que les acteurs de l’ESS, qu’ils soient salariés de structures ou indépendants, puissent choisir des solutions qui leur correspondent parmi les logiciels existants. L’enjeu est également de renforcer les compétences collaboratives et de trouver des outils adaptés aux besoins et valeurs de chacun. Cette plateforme UNLOC 3 proposera des tutoriels vidéo, des fiches pratiques (Creative Commons) et des liens vers les logiciels libres et ressources déjà existantes en licences libres. A suivre donc.

Service civique à l’AFEV et à Locaux Motiv’ : leur portrait croisé

Les portraits croisés continuent avec cette fois deux personnes de structures différentes : Alphée et Marion respectivement service civique pour l’AFEV et Locaux Motiv’.

(Marion, service civique à Locaux Motiv’)

  • Qui sont-elles, que font-elles ?

Marion a 24 ans, elle est en service civique à Locaux Motiv’ cette année, après un master de Sociologie du Genre. Elle a fait le choix de s’engager dans cette mission à la suite de ses études, dans l’idée d’une passerelle entre la vie étudiante et la vie professionnelle.

Alphée a 24 ans, après des études en psychologie elle a décidé de faire un service civique afin de faire une pause entre les études et la recherche d’un emploi. Elle souhaitait s’engager dans une association depuis longtemps, le service civique lui semblait donc une bonne opportunité.

  • Pourquoi un service civique dans cette structure ?

Marion a choisi d’effectuer son Service Civique à Locaux Motiv’ car elle avait envie de lier ses idéaux personnels et sa volonté de professionnalisation.Elle cherchait une mission assez polyvalente afin d’acquérir des compétences professionnelles diverses mais qui restait en accord avec ses valeurs et ce qu’elle a étudié dans son Master. Locaux Motiv’ est la structure qui répondait le mieux a ses attentes et elle est très heureuse d’avoir été prise ici.

Alphée s’est engagée pour l’AFEV, où elle est ambassadrice du livre. Elle promeut la lecture dans des écoles primaires. C’est une mission qui lui convient puisqu’elle aime la littérature et le milieu scolaire. Au file des semaines, une seconde mission lui a été attribuée : Action Educative. Elle coordonne donc également les bénévoles de l’AFEV avec d’autres collègues en service civique. Cette seconde mission lui a permis de mieux découvrir l’association pour laquelle elle travaille. Elle aime l’idée de s’engager contre les inégalités à différents niveaux et apprécie donc avoir cette double posture.

  • Comment se sentent-elles à Locaux Motiv’ ?

Marion se sent très bien dans sa mission, elle apprécie l’atmosphère qui règne dans les locaux qui correspond à 100% à ce qu’elle est et à ce en quoi elle croit (sensibilité pour l’écologie, ambiance bienveillante, valeurs d’égalité et de solidarité…). L’enrichissement qu’elle retire de cette expérience professionnalisante est d’autant plus grand grâce à la gestion collective et la coopération qui existe ici.

Alphée travaille pour l’AFEV qui a un bureau à Locaux Motiv’. Elle y est deux jours par semaine ce qui est peu. Toutefois elle s’y sent bien et aime l’ambiance de partage qui y règne.

 

Portrait de services civiques à l’AFEV !

Locaux Motiv’ accueille beaucoup de structure avec des services civiques, des stagiaires ou des jeunes en apprentissage. Pour faire leur connaissance ils et elles se présentent donc à travers des portraits croisés : par deux ils/elles se présentent et écrivent ensemble leur portrait.

Voici celui de Charlène et Mathieu en service civique à l’AFEV !

D’où viens-tu et que fais-tu dans la vie ?

Mathieu : Je viens de Cayenne en Guyane. Je suis étudiant en Géographie et en parallèle à cela j’effectue mon service civique à l’AFEV.

Charlène : Je viens de Limoge, de la Haute-Vienne. Je suis en service civique à l’AFEV depuis le mois de septembre 2017.

En quoi consiste ta mission de service civique ?

Mathieu : Je fais le lien entre des bénévoles et les jeunes qu’ils accompagnent individuellement 2h par semaine. L’objectif est de venir en aide à des enfants en difficulté pour les aider au-delà du domaine scolaire. L’ouverture culturelle et l’estime de soi sont deux choses sur lesquelles nous travaillons énormément.

Charlène : Je suis en double mission AE et ADL, c’est-à-dire Action Educative et Ambassadrice du livre. Je m’occupe de faire le lien entre les bénévoles de l’association et les jeunes en difficulté que nous accompagnons. En tant qu’Ambassadrice du livre, je réalise des activités en rapport avec le livre avec des enfants d’écoles primaires.

Tu as donc rejoins Locaux Motiv’ dans le cadre de ton service civique ?

Mathieu/Charlène : Tout à fait. Nos collègues et nous-même sommes dans un seul et même bureau au 10 bis rue Jangot afin de pouvoir organiser collectivement des sorties et des événements en rapport avec notre action.

Charlène : J’ai particulièrement aimé l’organisation de l’anniversaire de Locaux Motiv’ qui a été une épreuve entre énervement et joie (Rire).

Quels sont tes projets pour l’avenir ?

Mathieu : Une fois ma 3ème année de Géographie obtenue, j’aimerais poursuivre dans ce domaine avec le Master Géographie des Territoires et du Développement Local. Aucun rapport avec mon service civique mais le service civique c’est une expérience supplémentaire.

Charlène : Mes projets ne sont pas encore clairement définis (Rire), mais j’envisage de reprendre mes études dans le milieu du journalisme.