Retour en images sur le 5e Maza’Grand Événement !

Le Maza’Grand Événement, fête estivale de la place Mazagran, et dont Locaux Motiv’ est un des partenaires historiques, a fêté cette année sa cinquième édition !

Retrouvez sur Facebook (sans avoir besoin d’un compte !) quelques photos pour se remémorer le festival et certains des ses spectacles ou activités !

Un petit aperçu ici-même…

Affiches de la fabrique lyonnaise des communs

La Fabrique lyonnaise des communs – 17 septembre 2016 – Lyon

Dans la dynamique du Festival « Le Temps des Communs » 2015, une nouvelle journée de rencontres est organisée le 17 septembre 2016 à la MJC Monplaisir (25 avenue des Frères Lumière, Lyon 08) de 9:45 à 19:00.

Il s’agit de donner à voir à tous les publics comment se réalisent concrètement des expériences de «communs».

Les communs ou « biens communs » désignent l’activité de collectifs qui s’organisent pour protéger, partager et faire fructifier des ressources matérielles (habitat, semence, eau, jardin, …) et immatérielles (connaissance, science, énergie, logiciel).

Animations, ateliers de pratique, mini-conférences, stands d’informations, démos, seront proposés tout au long de la journée.
De la fabrication en commun d’un triporteur, à la découverte du jeu Commonspoly, ou du projet OpenFoodFacts, en passant par un atelier LittleBits pour les enfants, une ballade urbaine, de nombreux ateliers seront proposés.
Coté débats, cela parlera, entre autres d’obsolescence des objets, eau,  langue commune, Fondation Wikimédia, mutualisation de services pour mieux vivre avec son handicap, communs résidentiels et fonciers.
Dans le cadre de cette journée Locaux Motiv’ animera (14:30) une table-ronde sur les tiers lieux et sera à la rencontre des participants pour échanger sur le rôle et la place de ces lieux hybrides qui permettent d’agir au service des communs.

Plus d’information sur CoPiLibre69 !

 

Ouvrir, démontrer et accompagner

A la suite de l’assemblée générale de Locaux Motiv’ (LM), qui s’est tenue le 2 avril dernier, pour laquelle on vous invite à lire le compte-rendu de la journée (lien vers l’article), on a souhaité, avec Emmanuelle Jouas, la chargée de développement, présenter ici un tour d’horizon des projets portés par LM en partenariat avec d’autres acteurs, dont l’essence est l’ouverture de LM sur le quartier et en faveur de l’économie sociale et solidaire (ESS).

P1100487

Le développement de projets à destination des habitants du quartier fait partie de l’ADN de LM. Les cofondateurs, structures impliquées dans l’éducation populaire à la Guillotière, ont souhaité se regrouper dans un espace mutualisé pour faciliter les initiatives citoyennes.

Après deux années consacrées à la structuration du lieu (gouvernance et modèle économique), le poste de chargé de développement a été créé avec l’ambition de déployer le volet animation.

La proximité des adhérents a généré tout de suite de la coopération. En témoigne, en 2012, l’organisation du Mazagran événement porté par des adhérents de LM, qui a réuni les acteurs du quartier.

Accompagnement à l’entrepreneuriat social. Mis en place en 2015, un partenariat avec Ronalpia, incubateur de projets socialement innovants, vise à accompagner un entrepreneur social. Le premier porteur de projet bénéficiaire est Exit Sauve qui peut, une initiative citoyenne autour de la récupération et la valorisation des déchets (upcycling) via des ateliers participatifs de création d’objets du quotidien ou artistiques.

DSC_6498

Les Coding goûters. Les Coding goûters sont animés par un bénévole de Framasoft, adhérent de LM, dont l’objectif est de transmettre, à travers le jeu, l’appropriation du langage informatique et la production de données numériques à destination des familles du quartier. Les six Coding goûters organisés depuis 2014 ont été une réussite, car ils ont notamment touché des enfants qui n’ont pas accès à l’informatique.

Coding gouter 1

La programmation 2016-2017 vise à développer les ateliers en trois axes : 1/ l’éducation numérique par le jeu, un samedi après-midi par mois, à destination des familles ; 2/ l’essaimage de la pratique du code par des cycles de formation à destination des professionnels, comme les animateurs des espaces publics numériques (EPN) et toute personne désireuse de se former pour transmettre cette pratique ; et 3/ l’optimisation de l’usage du numérique (gestion adhérents, facturation, réseaux sociaux…) auprès des responsables de petites structures de l’ESS au service de la stratégie de leur structure. Ces axes sont développés sur des logiciels libres.

             Coding gouter 3                          Coding gouter 2

JeunESS logo defJeun’ESS d’or. Ce projet est emblématique de la dynamique citoyenne recherchée par LM. Il est né de la rencontre entre les Missions locales, LM et les Cités d’or, mouvement d’éducation à la citoyenneté qui aide les jeunes et les moins jeunes à devenir acteur de leur vie. Le projet Jeun’ESS d’or vise, en complément de cette acquisition des compétences fondamentales, à proposer aux jeunes sans emploi et ne suivant ni études ni formation, ceux qu’on surnomme désormais les « Neets », pour « not in employment, education or training » en anglais, une mise en situation professionnelle, notamment sur les nouveaux métiers de l’ESS.

JeunESS cine JJB

Le programme concerne une petite quinzaine de jeunes pour des sessions de deux mois, pendant lesquelles une série d’ateliers leur ait proposé : cinéma et vidéo (« On tourne à Jeun’ESS d’or ») avec Service compris, résident à LM, outils numériques et recherche d’emploi ou de logement, avec le Crij (Centre régional d’information jeunesse), upcycling avec Exit – Sauve qui peut (nomade à LM) et écologie urbaine avec l’atelier du Chat perché (réparation vélo) pour ouvrir sur les métiers liés à la mobilité, dans lequel intervient Mobiped, résident à LM, et Brin de Guill (usager de LM) pour aborder le jardinage en ville. L’institut Egaligone proposera également un cycle sur les stéréotypes filles / garçons.

               Exit 1                   Exit 3

Les ateliers se déroulent sur une demi-journée, une journée voire une semaine pour l’atelier vidéo.

LM, animaRhone solidairesteur de la plateforme Rhône Solidaires. Plateforme participative des acteurs de l’ESS, en réseau avec la plateforme régionale Rhône-Alpes Solidaire, rhone-solidaires.org est un outil de promotion de l’ESS. L’animation s’organise soit dans des espaces ouverts au grand public (forums ESS ou de l’emploi), soit en mobilisant des acteurs autour de thématiques spécifiques.

Au sein de comités de rédaction, la plateforme est enrichie collectivement de contenus produits par les acteurs pour mettre en lumière les apports de l’ESS dans certains secteurs de l’économie : emploi et ESS, alimentation durable, mobilité douce, consommation différente pour les fêtes de fin d’année, petite enfance et à venir le traitement des déchets/recyclage. L’animation de cette plateforme positionne LM comme l’un des acteurs essentiels de l’ESS auprès des partenaires : Ville de Lyon, Métropole de Lyon et la Ville de Villeurbanne qui rentre dans le projet.

Le réseau CoworCoworking Grand Lyonking Grand Lyon. Locaux Motiv’ est cofondateur du réseau, dont la charte a été signée en 2014. L’objectif est de différencier les espaces de coworking des centres d’affaires ou de la simple location de bureaux. La notion de coopération est au cœur des projets de ces espaces : circulation des informations (partage d’expériences) et des coworkers Des réunions mensuelles permettent aux signataires de la charte de partager leurs expériences et d’envisager des actions communes (coworking Tour en 2014 et 2015 pour valoriser cette autre façon de travailler auprès du grand public et des responsables de collectivités intéressés par la création d’un espace sur leur territoire). Le réseau envisage par ailleurs d’organiser en novembre prochain les assises du coworking, pour partager ses réflexions sur ces nouvelles formes de travail et ce qu’elles produisent.

crédits photo Jeun'ESS d'or : Jean-Jacques Bernard — Crédit photo couverture (CC BY-SA) : Bertrand Paris — Crédit photo EXIT : Anne-Laure Letourneux — Crédit photo Coding goûters (CC BY-SA) : Emmanuelle Jouas

On tourne à Jeun’ESS d’or

Dans le cadre de la programmation des ateliers Jeun’ESS d’or, quatre jeunes ont participé dans les murs de locaux Motiv’ (LM), du 29 février au 4 mars dernier, à une initiation à la vidéo, animée par l’association Service compris, adhérente à LM.

JeunESS cine JJB 2

A ces jeunes, qui rencontrent de nombreux obstacles face à l’emploi – absence de diplôme et de formation, origines –, il a été proposé « une lettre filmée » : mettre en scène un entretien d’embauche, en tournant en dérision tout ce qu’on peut demander aux jeunes d’aujourd’hui. Résultat : on assiste à l’échange entre le recruteur, le patron de la boulangerie Sandwichinho, qui attend tout du candidat : des diplômes à revendre, de l’expérience professionnelle, des horaires hyperfractionnés et un salaire au smic, et un jeune qui est en mesure de dire oui à tout (master coupage de pain, BTS sauce…).

JeunESS cine JJB

L’expérience s’est montrée très enrichissante pour ces quatre jeunes, immergés pour une semaine au sein de LM, partageant l’environnement et les repas. Côté atelier, ils ont coécrit le scénario, se sont répartis en deux équipes de deux – une à la caméra et au son et l’autre au jeu d’acteur – et ont à nouveau en commun fait le montage du film et son making-off, qu’on peut voir à la suite du film.

Le dispositif Jeun’ESS d’or est le fruit d’un partenariat entre Locaux Motiv’, les Cités d’or et la Mission locale. Les jeunes ont pu présenté leur réalisation devant les partenaires et exprimé leurs retours d’expérience. A refaire !!!

Vous pouvez regarder le film en cliquant sur le lien suivant : Sandwichinho

crédits photos : Jean-Jacques Bernard

Cites dor logo        AGR2       Un monde par tous        DDCS      Impression

logo ACDLR

Le point de vue sur… la gonette par De l’Autre CôTé de la Rue

De l’autre côté de la rue, épicerie locale située dans le 3e à Lyon et adhérente-usagère de Locaux Motiv’, ne prend pas, à ce jour, la gonette. Explications.

Le projet d’une monnaie alternative est symboliquement fort, affirme Pierre, salarié-associé de l’épicerie, et nous ne sommes pas hostiles par principe à la monnaie locale lyonnaise, au contraire. Cependant, la gonette, telle qu’elle est instituée aujourd’hui, n’apporte pas vraiment de plus-value aux principes fondateurs de l’épicerie, et à sa charte.

De l’Autre CôTé de la Rue est très implantée au sein de réseaux de producteurs, de professionnels et de consommateurs actifs dans le domaine des circuits-courts à Lyon, qu’elle contribue à développer depuis une dizaine d’années. La gonette tente de s’appuyer en partie sur ce réseau organisé et autonome et sur d’autres, tout en visant beaucoup plus large. Or le suivi de la mise en œuvre concrète des éléments de la charte gonette par ces nouveaux acteurs reste à mettre en place, pour que la cohérence générale du réseau gonette soit lisible.

L’équipe de l’épicerie considère ainsi que la gonette ne va pas contribuer dans sa forme actuelle de manière suffisante au renforcement et au soutien d’un système économique vraiment alternatif, ayant des valeurs sociales et humaines fortes.

En second lieu, parce que De l’Autre CoTé de la Rue est au bout de la chaine commerciale et elle se verrait contrainte de changer une très grande partie de ses gonettes en euros auprès de la banque. Cette démarche serait soit très coûteuse pour l’épicerie, soit (si le système de taxation du change est supprimé) contre-productif pour la gonette et son sytème économique.

Finalement, le poids de son développement repose beaucoup sur les structures déjà très engagées dans les valeurs listées dans sa charte, mais le gain économique (en termes d’image notamment) bénéficie aux acteurs les moins engagés sur ces mêmes terrains :

– Pour les moins engagés : un faible impact logistique et un fort impact de communication

– Pour les lieux militants (et particulièrement pour les petites structures) : un fort impact logistique et financier, un surcroît considérable en temps de travail pour la gestion d’un moyen de paiement supplémentaire et un faible impact de communication (le public sensible à la gonette est déjà clients de ces lieux).

Pierre rapporte ainsi le sentiment de l’équipe, qui est d’étudier les dispositifs qui pourront être mis en place par la gonette pour compenser ces difficultés logistiques d’intégration pour les structures comme la sienne et de suivre avec intérêt les évolutions de ses orientations de développement.

NDLR: Cet article s’inscrit en complément de l’intérêt porté au projet de la gonette, évoqué lors d’un article précédent

Lancement du projet JeunESS d’or !

Cites dor logo

En septembre dernier, nous vous parlions du lancement imminent d’un dispositif pour les jeunes. Nous sommes heureux aujourd’hui d’accueillir officiellement 15 jeunes à partir du lundi 11 janvier 2016 !

JeunESS d’or porte l’ambition de soutenir et d’accompagner des jeunes de 16 à 25 ans, grâce à une approche pédagogique innovante et des ateliers professionnels, qui prennent appui sur les ressources locales. En partenariat avec l’association les Cités d’orª, 15 jeunes seront accueillis dans le cadre de modules dispensés par des professionnels de l’éducation non formelle, à travers des ateliers de compétences humaines et civiques fondamentales.

La complémentarité entre Locaux Motiv’ et les Cités d’or a suscité l’envie de mettre en place un dispositif nouveau : accompagner les jeunes en décrochage scolaire ou social et favoriser leur intégration dans le quartier de la Guillotière et dans la vie du tiers-lieu qu’est Locaux Motiv’.

Ces temps pédagogiques seront augmentés de propositions de certains adhérents de Locaux Motiv’ et d’acteurs du quartier, afin d’enrichir l’approche éducative des Cités d’or par des mises en situation, qu’elles soient professionnelles, relationnelles ou culturelles.

De janvier à juillet 2016, une grande diversité d’ateliers seront proposés : questionner son identité numérique avec le CRIJ Rhône-Alpes ; réaliser un film avec Service Compris ; pratiquer activement l’écologie urbaine avec l’Atelier du Chat Perché, Mobiped, Exit sauf qui peut et Brin d’Guill ; ou encore partager son point de vue sur l’égalité hommes/femmes.

Ce projet est réalisé en partenariat avec la Mission locale de Lyon.

Pour cette action, Locaux Motiv’ reçoit des financements de la part de la direction départementale de la cohésion sociale, de la fondation AG2R La Mondiale et de la fondation Un monde par tous ; et les Cités d’or sont financées pour cette action par la Fondation Gattefossé.

AGR2 logo        Un monde par tous             Impression       DDCS

ª L’association les Cités d’or bénéficie du soutien de la Ville de Lyon et de la Région Rhône-Alpes

Education au numérique : création des Passeurs de code à Locaux Motiv’

Après les Coding Goûters, ateliers numériques ouverts aux parents et aux enfants, voici venus les Passeurs de code !

Petit retour en arrière : en septembre dernier, Locaux Motiv’ noue un partenariat avec les Voyageurs du code qui viennent alors animer un Coding Goûter sur place. Début décembre, des membres des Voyageurs du code et des Bibliothèques sans frontières viennent échanger à Locaux Motiv’ autour de leur démarche de transmission de la culture numérique et d’essaimage de réseaux du code en France.

L’idée fait assez rapidement son chemin parmi les personnes présentes, lors de cet échange, de passer de l’idée à l’action, en créant à Lyon un réseau de codeurs s’appuyant sur la dynamique des Voyageurs du code. Le réseau en cours de construction a déjà un nom : les Passeurs de code.

Avec ce réseau, l’idée est de poursuivre l’aventure numérique initiée avec les Coding Goûters, organisés à plusieurs reprises à Locaux Motiv’ les samedis, en ouvrant l’animation de ces ateliers d’exploration et de bricolage numérique à toutes personnes désireuses d’expérimenter ce domaine, du plus expert au plus néophyte. A suivre…

Renseignements au 09 72 34 15 54

Première saison d’ateliers up’cycling avec EXIT – Sauve qui peut !

Locaux Motiv’, en partenariat avec Ronalpia, accompagne le développement d’Exit – Sauve qui peut, porté par Anne-Laure Letourneux, structure usagère de Locaux Motiv’.

La rentrée 2015 marque une nouvelle saison chargée d’ateliers pour toutes et tous ! Pour en savoir plus : Facebook ou A Little Market.

Pensez à la rentrée tout en créativité !

EXIT – Sauve qui peut ! prépare des ateliers innovants pour laisser parler votre créativité dès septembre 2015 : 

  • Ateliers réguliers, tout public, à prix libre, sur inscription, à l’extérieur… et toujours coopératifs, créatifs et à partir d’éléments récupérés. Les ateliers sont présentés ci-dessous, vous n’avez qu’à faire votre choix, à très vite !
  • Ateliers créatifs pour enfants
  • Créations libres, sans résultat pré-défini mais cadrées par des consignes tout au long des ateliers. Les enfants composent au sein d’un groupe respectueux de la créativité et des capacités de chacun-e. Sensibilisation à l’esthétique, aux arts plastiques, à la récupération…

Ateliers mensuels à Locaux Motiv’ (Lyon 7)

Le 3ème samedi de chaque mois de 15h à 17h
Les 19/09, 17/10, 21/11, 19/12 …
Inscription par mail : emmanuellejouas(a)locauxmotiv.fr, à l’extérieur par beau temps!
Prix libre (tarif proposé : 5€ / atelier)

 

Mais aussi ailleurs dans Lyon

Ateliers hebdomadaires à la Maison de l’enfance (Lyon 6)

Les mardi de 17h à 18h pour les enfants de 4 à 6 ans
et de 18h à 19h pour les enfants de 7 à 10 ans
A partir du 22/09, hors vacances scolaires
Inscription auprès de la Maison de l’enfance
Tarif : 193 à 305€ / an

Ateliers mensuels à la Maison de la Guillotière (Lyon 7), avec le Café Enchanté

Un mercredi par mois de 16h à 17h pour les enfants de 3 à 10 ans
Les 23/09, 14/10, 25/11, 16/12 …
Inscription auprès d’EXIT
Prix libre (tarif proposé : 8€ / atelier)
Ateliers coopératifs pour adultes ou tout public
L’upcycling : recycler en valorisant par une transformation, pour faire du neuf avec du vieux, à partir de récupération. Apprentissage de techniques de bricolage, fabrication d’objets du quotidien, customisation personnalisée, échange d’idées, de matériaux glanés et de savoir faire… Do it yourself !

Ateliers semi-mensuels à la Maison pour Tous / Salle des Rancy (Lyon 3) pour adultes

Les lundi de 20h à 22h
Une semaine sur deux, hors vacances scolaires :
Les 21/09, 05/10, 09/11, 23/11, 07/12 …
Inscription auprès de la Maison pour Tous, le samedi 5 septembre
Tarif : 135 à 162€ / an

Un trésor de projet : Jeun’ESS d’Or

Qui dit rentrée, dit nouvelles initiatives… et nous ne dérogerons pas à la règle !

Locaux Motiv’ est très fière de s’associer au mouvement des Cités d’Or pour lancer dès le mois de septembre le projet Jeun’ESS d’Or.

logoCitesdor

Ce projet porte l’ambition de soutenir et accompagner des jeunes du quartier, en croisant approche pédagogique innovante et ateliers professionnels, en  appui sur de nombreuses ressources locales. En partenariat avec l’association Les Cités d’Or, des jeunes du quartier seront accueillis dans le cadre de modules dispensés par des professionnels de l’éducation non-formelle.

La complémentarité entre les deux associations a suscité l’envie de mettre en place un dispositif innovant : accompagner les jeunes en décrochage scolaire ou social et favoriser leur intégration dans le quartier de la Guillotière et dans la vie du Tiers-Lieu qu’est Locaux Motiv’.

Ces temps pédagogiques seront augmentés de propositions de certains adhérents de Locaux Motiv’ et d’acteurs du quartier, afin d’enrichir l’approche éducative des Cités d’Or par des mises en situations, qu’elles soient professionnelles, relationnelles ou culturelles.
La dimension partenariale du projet renforcera l’intégration des jeunes dans le dispositif. En effet, les acteurs de prévention et d’orientation du quartier vont naturellement être impliqués pour participer à des temps de formations autour de la pédagogie des Cités d’Or dont notamment, le CRIJ Rhône-Alpes, la MJC Jean Macé, l’Espace Public Numérique de la Bibliothèque Jean Macé ou encore la Mission Locale de Lyon 7 ème. Tous ont répondu présents pour s’impliquer dans ce projet et orienter leurs publics jeunes vers le dispositif.

Ce lancement est possible grâce au financement de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et la Fondation Un monde par tous.

Les premiers ateliers débuteront en octobre 2015 à Locaux Motiv’, pour un accompagnement jusqu’en juillet 2016. À terme, l’idée est de mettre à disposition des jeunes un espace dédié au sein du tiers-lieu, de façon hebdomadaire.

Jeune intéressé ou parent concerné, vous avez envie d’en savoir plus ?

Venez à une des permanences d’accueil, les jeudis 10, 17 et 24 septembre à Locaux Motiv’ de 16:30 à 19:00 !

 

Flyer A5 JEO DEF Flyer A5 JEO DEF2