On tourne à Jeun’ESS d’or

Dans le cadre de la programmation des ateliers Jeun’ESS d’or, quatre jeunes ont participé dans les murs de locaux Motiv’ (LM), du 29 février au 4 mars dernier, à une initiation à la vidéo, animée par l’association Service compris, adhérente à LM.

JeunESS cine JJB 2

A ces jeunes, qui rencontrent de nombreux obstacles face à l’emploi – absence de diplôme et de formation, origines –, il a été proposé « une lettre filmée » : mettre en scène un entretien d’embauche, en tournant en dérision tout ce qu’on peut demander aux jeunes d’aujourd’hui. Résultat : on assiste à l’échange entre le recruteur, le patron de la boulangerie Sandwichinho, qui attend tout du candidat : des diplômes à revendre, de l’expérience professionnelle, des horaires hyperfractionnés et un salaire au smic, et un jeune qui est en mesure de dire oui à tout (master coupage de pain, BTS sauce…).

JeunESS cine JJB

L’expérience s’est montrée très enrichissante pour ces quatre jeunes, immergés pour une semaine au sein de LM, partageant l’environnement et les repas. Côté atelier, ils ont coécrit le scénario, se sont répartis en deux équipes de deux – une à la caméra et au son et l’autre au jeu d’acteur – et ont à nouveau en commun fait le montage du film et son making-off, qu’on peut voir à la suite du film.

Le dispositif Jeun’ESS d’or est le fruit d’un partenariat entre Locaux Motiv’, les Cités d’or et la Mission locale. Les jeunes ont pu présenté leur réalisation devant les partenaires et exprimé leurs retours d’expérience. A refaire !!!

Vous pouvez regarder le film en cliquant sur le lien suivant : Sandwichinho

crédits photos : Jean-Jacques Bernard

Cites dor logo        AGR2       Un monde par tous        DDCS      Impression

logo ACDLR

Le point de vue sur… la gonette par De l’Autre CôTé de la Rue

De l’autre côté de la rue, épicerie locale située dans le 3e à Lyon et adhérente-usagère de Locaux Motiv’, ne prend pas, à ce jour, la gonette. Explications.

Le projet d’une monnaie alternative est symboliquement fort, affirme Pierre, salarié-associé de l’épicerie, et nous ne sommes pas hostiles par principe à la monnaie locale lyonnaise, au contraire. Cependant, la gonette, telle qu’elle est instituée aujourd’hui, n’apporte pas vraiment de plus-value aux principes fondateurs de l’épicerie, et à sa charte.

De l’Autre CôTé de la Rue est très implantée au sein de réseaux de producteurs, de professionnels et de consommateurs actifs dans le domaine des circuits-courts à Lyon, qu’elle contribue à développer depuis une dizaine d’années. La gonette tente de s’appuyer en partie sur ce réseau organisé et autonome et sur d’autres, tout en visant beaucoup plus large. Or le suivi de la mise en œuvre concrète des éléments de la charte gonette par ces nouveaux acteurs reste à mettre en place, pour que la cohérence générale du réseau gonette soit lisible.

L’équipe de l’épicerie considère ainsi que la gonette ne va pas contribuer dans sa forme actuelle de manière suffisante au renforcement et au soutien d’un système économique vraiment alternatif, ayant des valeurs sociales et humaines fortes.

En second lieu, parce que De l’Autre CoTé de la Rue est au bout de la chaine commerciale et elle se verrait contrainte de changer une très grande partie de ses gonettes en euros auprès de la banque. Cette démarche serait soit très coûteuse pour l’épicerie, soit (si le système de taxation du change est supprimé) contre-productif pour la gonette et son sytème économique.

Finalement, le poids de son développement repose beaucoup sur les structures déjà très engagées dans les valeurs listées dans sa charte, mais le gain économique (en termes d’image notamment) bénéficie aux acteurs les moins engagés sur ces mêmes terrains :

– Pour les moins engagés : un faible impact logistique et un fort impact de communication

– Pour les lieux militants (et particulièrement pour les petites structures) : un fort impact logistique et financier, un surcroît considérable en temps de travail pour la gestion d’un moyen de paiement supplémentaire et un faible impact de communication (le public sensible à la gonette est déjà clients de ces lieux).

Pierre rapporte ainsi le sentiment de l’équipe, qui est d’étudier les dispositifs qui pourront être mis en place par la gonette pour compenser ces difficultés logistiques d’intégration pour les structures comme la sienne et de suivre avec intérêt les évolutions de ses orientations de développement.

NDLR: Cet article s’inscrit en complément de l’intérêt porté au projet de la gonette, évoqué lors d’un article précédent

Lancement du projet JeunESS d’or !

Cites dor logo

En septembre dernier, nous vous parlions du lancement imminent d’un dispositif pour les jeunes. Nous sommes heureux aujourd’hui d’accueillir officiellement 15 jeunes à partir du lundi 11 janvier 2016 !

JeunESS d’or porte l’ambition de soutenir et d’accompagner des jeunes de 16 à 25 ans, grâce à une approche pédagogique innovante et des ateliers professionnels, qui prennent appui sur les ressources locales. En partenariat avec l’association les Cités d’orª, 15 jeunes seront accueillis dans le cadre de modules dispensés par des professionnels de l’éducation non formelle, à travers des ateliers de compétences humaines et civiques fondamentales.

La complémentarité entre Locaux Motiv’ et les Cités d’or a suscité l’envie de mettre en place un dispositif nouveau : accompagner les jeunes en décrochage scolaire ou social et favoriser leur intégration dans le quartier de la Guillotière et dans la vie du tiers-lieu qu’est Locaux Motiv’.

Ces temps pédagogiques seront augmentés de propositions de certains adhérents de Locaux Motiv’ et d’acteurs du quartier, afin d’enrichir l’approche éducative des Cités d’or par des mises en situation, qu’elles soient professionnelles, relationnelles ou culturelles.

De janvier à juillet 2016, une grande diversité d’ateliers seront proposés : questionner son identité numérique avec le CRIJ Rhône-Alpes ; réaliser un film avec Service Compris ; pratiquer activement l’écologie urbaine avec l’Atelier du Chat Perché, Mobiped, Exit sauf qui peut et Brin d’Guill ; ou encore partager son point de vue sur l’égalité hommes/femmes.

Ce projet est réalisé en partenariat avec la Mission locale de Lyon.

Pour cette action, Locaux Motiv’ reçoit des financements de la part de la direction départementale de la cohésion sociale, de la fondation AG2R La Mondiale et de la fondation Un monde par tous ; et les Cités d’or sont financées pour cette action par la Fondation Gattefossé.

AGR2 logo        Un monde par tous             Impression       DDCS

ª L’association les Cités d’or bénéficie du soutien de la Ville de Lyon et de la Région Rhône-Alpes

Un trésor de projet : Jeun’ESS d’Or

Qui dit rentrée, dit nouvelles initiatives… et nous ne dérogerons pas à la règle !

Locaux Motiv’ est très fière de s’associer au mouvement des Cités d’Or pour lancer dès le mois de septembre le projet Jeun’ESS d’Or.

logoCitesdor

Ce projet porte l’ambition de soutenir et accompagner des jeunes du quartier, en croisant approche pédagogique innovante et ateliers professionnels, en  appui sur de nombreuses ressources locales. En partenariat avec l’association Les Cités d’Or, des jeunes du quartier seront accueillis dans le cadre de modules dispensés par des professionnels de l’éducation non-formelle.

La complémentarité entre les deux associations a suscité l’envie de mettre en place un dispositif innovant : accompagner les jeunes en décrochage scolaire ou social et favoriser leur intégration dans le quartier de la Guillotière et dans la vie du Tiers-Lieu qu’est Locaux Motiv’.

Ces temps pédagogiques seront augmentés de propositions de certains adhérents de Locaux Motiv’ et d’acteurs du quartier, afin d’enrichir l’approche éducative des Cités d’Or par des mises en situations, qu’elles soient professionnelles, relationnelles ou culturelles.
La dimension partenariale du projet renforcera l’intégration des jeunes dans le dispositif. En effet, les acteurs de prévention et d’orientation du quartier vont naturellement être impliqués pour participer à des temps de formations autour de la pédagogie des Cités d’Or dont notamment, le CRIJ Rhône-Alpes, la MJC Jean Macé, l’Espace Public Numérique de la Bibliothèque Jean Macé ou encore la Mission Locale de Lyon 7 ème. Tous ont répondu présents pour s’impliquer dans ce projet et orienter leurs publics jeunes vers le dispositif.

Ce lancement est possible grâce au financement de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et la Fondation Un monde par tous.

Les premiers ateliers débuteront en octobre 2015 à Locaux Motiv’, pour un accompagnement jusqu’en juillet 2016. À terme, l’idée est de mettre à disposition des jeunes un espace dédié au sein du tiers-lieu, de façon hebdomadaire.

Jeune intéressé ou parent concerné, vous avez envie d’en savoir plus ?

Venez à une des permanences d’accueil, les jeudis 10, 17 et 24 septembre à Locaux Motiv’ de 16:30 à 19:00 !

 

Flyer A5 JEO DEF Flyer A5 JEO DEF2

L’épicerie de l’Autre CôTé de la Rue ouvre une cave en circuit court !

L’Autre CôTé de la Rue, c’est depuis 2006 une (des premières !) épicerie généraliste de circuit court, qui repose sur des valeurs fortes et une relation équitable et directe avec plus 200 producteurs (et aussi un membre usager de Locaux Motiv’) ! C’est un lieu de vie qui ouvre également sa terrasse en journée l’été, fournit de nombreux établissements (restaurants, bars, …) en produits de qualités (le café de la machine expresso de Locaux Motiv’, entre autres, vient de là-bas 🙂 et s’implique dans la vie de quartier, plus largement, à travers un soutien à divers événements locaux (notamment le Maza’Grand Événement !). Parmi ce qui fait sa renommée : son rayon vin, en circuit court et pour l’essentiel bio !
L’épicerie dispose d’une petite surface de vente à proximité du métro Guillotière, à Lyon, depuis son ouverture. Petite surface dans laquelle on finit par se sentir à l’étroit, pour accueillir correctement ceux qui passent nous voir et surtout, pour proposer de nouveaux produits !
Heureusement, la solution a été trouvée !

Toute l’équipe de la SCoP De l’Autre CôTé de la Rue se mobilise pour ouvrir une deuxième boutique, dédiée au vin, à la bière et autres boissons artisanales ! À deux pas du local historique, elle permettra de réaménager, pour plus de confort, l’épicerie actuelle. Cela permettra de proposer plus de références de vins et de bières régionales, toujours en circuit court ! L’occasion également d’accueillir plus de dégustations et d’événements autour du vin et de la bière !

C’est donc une toute nouvelle cave à vin et à bière en circuit court qui va naître en septembre en plein cœur de Lyon !

Rendez-vous est d’ores et déjà pris pour l’inauguration de… Banastou & Fourquet* en septembre 2015.

D’ici là, si vous souhaitez nous apporter votre soutien, vous pouvez contribuer jusqu’au 3 juillet à une campagne de crowdfunding Ulule qui nous permettra de financer une part importante des travaux d’aménagement du local, qui ont d’ailleurs déjà commencé à la mi-juin !

*pour savoir pourquoi ce nom, rendez-vous sur banastouetfourquet.fr !
***
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé : à consommer avec modération bien sûr !

Copinage : Inauguration du Bieristan !

Après le Court Circuit, ouvert fin 2010, nos voisins de quartier essaiment hors de la Guillotière !

bieristan1

En effet, l’équipe s’est lancée dans la création d’un nouveau bar-restaurant-coopératif, assorti d’un jardin, situé, cette fois, à Villeurbanne dans le quartier des Gratte Ciel.

bieristan3

Le Bieristan ouvre ses portes ce samedi 14 mars à 17h !

Outre une restauration à base de produits locaux en circuits courts, le lieu propose surtout un large pannel de bières régionales, artisanales et/ou bio, issues de microbrasseries.

 bieristan2

Plus d’infos sur bieristan.fr et sur leur page Facebook